Groupes de parole

L’ADEDD organise des groupes de parole dans plusieurs villes de France (Lyon, Paris, Marseille,…). Le concept du groupe de parole est simple. Il s’agit de faire se rencontrer des personnes vivants une situation similaire afin que ces dernières puissent échanger entre elles (personnes conçues grâce à un don de gamètes, couples en parcours de don, etc.).

Vue du 28 rue Denfert Rochereau, 4e arr. de Lyon

où se déroulent les groupes de parole.

Source image

Les groupes de parole sont organisés avec une périodicité variable selon les villes (tous les mois ou plus) et sont limités à 15 participants afin que chacun et chacune puisse prendre la parole et ne soit pas gêné(e) par la présence d’un trop grand nombre de personnes.

Lors de ces groupes, chaque participant est invité à se présenter et à exposer la situation qui l’a amené à venir au groupe (« je viens car je suis en parcours de fécondation in vitro (FIV) avec don de spermatozoïdes »). Après un tour de table, il est procédé à l’inventaire des questions revenues les plus fréquemment lors de la présentation de chaque participant et à celles suscitant un intérêt particulier (en raison de l’actualité du moment par exemple).

Les échanges sont entièrement libres et chaque participant s’exprime selon son bon vouloir sans aucune contrainte. L’idée est que les participants puissent trouver des réponses aux questions qu’ils pouvaient se poser avant de venir au groupe mais également, d’aider les autres participants par l’exposé de leur vécu et de leur situation personnelle.

Les retours que nous avons concernant l’organisation de ces groupes sont particulièrement positifs. Certains « habitués » trouvent dans ce concept une aide précieuse pour les accompagner, par exemple, dans leur parcours d’assistance médicale à la procréation (AMP) parfois long et difficile. D’autres participants, trouvent une aide ponctuelle ou occasionnelle.

Les groupes de parole sont ouverts à toute personne en faisant la demande auprès de l’association. Il n’est donc pas nécessaire d’être adhérent pour y participer une première fois. En revanche, l’adhésion devient obligatoire pour y participer une seconde fois (adhérer). Pour vous accompagner au mieux, un « Livret du participant au groupe de parole » (16 pages) vous sera remis lors de votre première participation. Si ce n’est pas le cas, demandez-le nous (contact).

Pour toute participation à l’un de ces groupes, une inscription est obligatoire. Nous demandons aux futurs participants de nous communiquer par email ou téléphone, les renseignements suivants : nom, prénom, email, téléphone, situation (personne conçue par don, parents d’enfant issu d’un don, couple en parcours d’AMP, etc.) ainsi que si vous venez seul(e) ou accompagné(e).

Pour connaître les dates des prochains groupes de parole dans votre région, reportez-vous à la rubrique agenda ou sur notre page Facebook (évènements).

Pour les lieux des groupes, toutes les informations sont envoyées par email. Vous pouvez également vous rendre sur les site internet de certains des lieux d’accueil des groupes de parole.

  • Lyon : Maison des associations du 4e arr. Site 

  • Marseille : Cité des associations de Marseille. Site 

  • Paris : Hôpital Cochin, salle de réunion, service de biologie de la reproduction, ascenseur C, 2e étage. Site 

  • Rennes : Hôpital sud, service de biologie de la reproduction. Site 

  • Rouen : CHU Charles Nicolle, service de biologie de la reproduction. Site 

  • Caen, Clermont-Ferrand, etc. Lieu non fixe.

Tous nos groupes sont fermés aux professionnels de santé (médecins ou psychologues). La parole est donc entièrement libre et les échanges strictement confidentiels.

Thèmes fréquemment abordés :

  • L’annonce du mode de conception à son enfant (en cas d’AMP avec tiers donneur notamment). A quel âge ? Comment ? Quelles conséquences ? Mon conjoint et moi ne sommes pas d’accords, comment faire ? Le secret est-il une option ?

  • Le vécu du désir d’enfant et la rencontre des premières difficultés pour concevoir un enfant.

  • Le rôle de l’entourage dans un parcours d’AMP. Faut-il le dire ? A qui ? Comment ? Quand ? Etc.

  • Le vécu des personnes issues d’un don de gamètes. Faut-il avoir peur au regard de certains témoignages ? Existe-t-il un risque de relations consanguines entre personnes issues d’un don ? Et si mon enfant me rejette ? Et si mon enfant me pose des questions sur son donneur ? Etc.

  • Le vécu du parcours d’AMP au CECOS ou dans un autre établissement et les difficultés rencontrées (raconter toujours la même histoire à chaque consultation avec un médecin ou psychologue, la prédominance de la technique sur l’humain, la difficile gestion du stress, les difficultés de prise en charge par la sécurité sociale, etc.)

  • Les délais d’attente pour bénéficier d’un don de spermatozoïdes ou d’ovocytes. Faut-il partir à l’étranger ? Vers quels pays ? Comment trouver un donneur ou une donneuse ? Cela fait-il raccourcir les délais d’attente ?

  • La ou les causes de l’infertilité (azoospermie, endometriose, cancer, etc.).

  • La question de l’adoption en cas d’échec du parcours d’AMP.

  • Etc.