Prochains groupes de parole

 Pour tout renseignement : 02 79 16 00 06 ou contact.adedd@gmail.com

Je me pose des questions sur l'AMP...

Pourquoi je ne ressemble pas à papa et/ou à maman ?

Dans le cas d’un don de gamètes, l’enfant n’est pas génétiquement le fils ou la fille de l’un de ses parents ou même des deux (don d’embryon). Il est donc normal que l’enfant ne présente pas certains traits de ressemblance physique. (...)

Pourquoi n’ai-je pas été conçu comme les autres enfants ?

C’est une question assez récurrente et parfaitement légitime. Le recours à l’AMP est strictement encadré en France. (...)

Est-ce que je rencontrerai plus de difficultés que les autres enfants conçus « naturellement » ?

C’est une question également récurrente à laquelle aucune réponse claire et surtout définitive ne peut être apportée actuellement. En effet, les enfants issus des techniques d’AMP sont encore jeunes en majorité. Les enfants conçus par don de spermatozoïdes sont les plus âgés (...)

Ai-je besoin de connaître mes origines/mon donneur pour être heureux ?

Le terme d’origine pour les enfants conçus par AMP avec tiers donneur renvoie principalement au donneur tant au niveau symbolique (représentations) que sur un plan génétique. C’est une question qui amène aujourd’hui une pluralité de réponses de la part des enfants concernés. (...)

Comment vivre bien avec mon histoire ?

C’est une question à laquelle chaque enfant doit tenter de répondre personnellement à moins que ce dernier ne se la pose tout simplement pas. C’est généralement dans la période qui suit l’annonce du mode de conception que cette question surgit. (...)

Est-il possible de rencontrer mon donneur ?

Le principe de l’anonymat sur lequel repose la pratique de l’AMP en France et plus généralement du don (sang, organes, gamètes et embryons) fait obstacle à ce qu’un enfant puisse rencontrer son donneur. (...)

Que dois-je répondre au médecin quand il me pose des questions sur les maladies qui existent dans ma famille ?

La réponse devra naturellement tenir compte des antécédents du parent biologique (problèmes cardiaques, cancers, etc.) et mentionner l’absence d’informations du côté du donneur. (...)

Pour lire la suite, voir notre Foire aux questions

Le Forum de l’ADEDD

Actualités de l’association :

Sortie de « AM STRAM GRAINE », le 23 janvier 2019 !

Il arrive le 23 janvier 2019… « AM STRAM GRAINE » ! Nous l’attendions avec impatience le livre de notre Présidente de l’ADEDD Bretagne, Anne-Catherine Le Roux ! Un livre pour expliquer aux enfants du don leur mode de conception. Plus d’information ici.

Livre AMSTRAMGRAINE

Premier groupe de parole sur Nice !

Après Bordeaux, un nouveau groupe de parole se met en place sur Nice ! La date de la première rencontre est fixée au 8 décembre 2018, de 14h à 17h à la Villa La Luna, Promenade des anglais. Pour davantage d’information, consultez notre agenda.

Position commune aux ADEDD

En vue de la révision des lois de bioéthique 2018-2019, les ADEDD ont adopté une Position commune permettant de rendre compte de la diversité des points de vue en ce qui concerne notamment la question de l’anonymat des donneurs de gamètes et d’embryons. Télécharger la Position commune.

Agence de la biomédecine : rapport médical et scientifique 2017

Le nouveau rapport médical et scientifique de l’Agence de la biomédecine, très attendu par de nombreux partenaires pour ses séries de données chiffrées consolidées, vient d’être publié.

L’avis 129 contribution du CCNE à la révision de la loi de bioéthique est en ligne

Après les Etats généraux de la bioéthique qui ont donné lieu, en juin dernier,  à un rapport de synthèse rapportant de manière objective les différentes contributions, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a souhaité émettre son propre avis sur les 9 thèmes abordés. A travers son avis 129, le  CCNE souhaite contribuer à la révision de la loi de bioéthique qui s’annonce en émettant des propositions. Cet avis s’adresse aux différents  acteurs publics qui vont construire, proposer puis voter la nouvelle loi de bioéthique, ainsi qu’à la société civile qui s’est fortement mobilisée pendant les Etats généraux. Il a été rendu public le 25 septembre, est disponible en ligne :

Avis 129 « Contribution du Comité consultatif national d’éthique à la révision de la loi de bioéthique 2018-2019 »