Prochains groupes de parole

  • LYON : Maison des associations de Lyon 4ème - Vendredi 15 sepetmbre 2017 -Inscription au 06 45 91 48 97 ou adedd@live.fr
  • MARSEILLE : Cité des associations - A venir - Inscription au 07 83 34 88 22 ou adedd.marseille@gmail.com
  • PARIS : CHU Cochin - Samedi 9 et samedi 23 septembre 2017 - Inscription au 07 69 22 55 03 ou adedd.paris@gmail.com 
  • RENNES : CHU de Rennes - A venir - Inscription au 06 60 43 96 32 ou adeddbretagne@gmail.com
  • ROUEN : CHU de Rouen - A venir -Inscription au 06 50 95 24 67 ou adedd@live.fr 

 Pour tout renseignement : 02 79 16 00 06

Je me pose des questions sur l'AMP...

Pourquoi je ne ressemble pas à papa et/ou à maman ?

Dans le cas d’un don de gamètes, l’enfant n’est pas génétiquement le fils ou la fille de l’un de ses parents ou même des deux (don d’embryon). Il est donc normal que l’enfant ne présente pas certains traits de ressemblance physique. (...)

Pourquoi n’ai-je pas été conçu comme les autres enfants ?

C’est une question assez récurrente et parfaitement légitime. Le recours à l’AMP est strictement encadré en France. (...)

Est-ce que je rencontrerai plus de difficultés que les autres enfants conçus « naturellement » ?

C’est une question également récurrente à laquelle aucune réponse claire et surtout définitive ne peut être apportée actuellement. En effet, les enfants issus des techniques d’AMP sont encore jeunes en majorité. Les enfants conçus par don de spermatozoïdes sont les plus âgés (...)

Ai-je besoin de connaître mes origines/mon donneur pour être heureux ?

Le terme d’origine pour les enfants conçus par AMP avec tiers donneur renvoie principalement au donneur tant au niveau symbolique (représentations) que sur un plan génétique. C’est une question qui amène aujourd’hui une pluralité de réponses de la part des enfants concernés. (...)

Comment vivre bien avec mon histoire ?

C’est une question à laquelle chaque enfant doit tenter de répondre personnellement à moins que ce dernier ne se la pose tout simplement pas. C’est généralement dans la période qui suit l’annonce du mode de conception que cette question surgit. (...)

Est-il possible de rencontrer mon donneur ?

Le principe de l’anonymat sur lequel repose la pratique de l’AMP en France et plus généralement du don (sang, organes, gamètes et embryons) fait obstacle à ce qu’un enfant puisse rencontrer son donneur. (...)

Que dois-je répondre au médecin quand il me pose des questions sur les maladies qui existent dans ma famille ?

La réponse devra naturellement tenir compte des antécédents du parent biologique (problèmes cardiaques, cancers, etc.) et mentionner l’absence d’informations du côté du donneur. (...)

Pour lire la suite, voir notre Foire aux questions

Le Forum de l’ADEDD

Actualités de l’association :

L’Europe face aux problèmes de l’infertilité

Louise Brown est née en 1978 mais elle est surtout le premier “bébé éprouvette” au monde. La fécondation in vitro est alors un acte révolutionnaire mais aussi hautement controversé. Aujourd’hui âgée de 38 ans, Louise était à Bruxelles pour la présentation d’un rapport sur les nombreux obstacles que rencontrent les femmes qui souffrent de problèmes de fertilité. « Les gens doivent comprendre que ce n’est pas seulement les parents qui ont un enfant, c’est aussi créer une famille », explique-t-elle.

fecondation-in-vitro ps_visuel

tout lire

Êtes-vous infertile ? Ce simple test permettra bientôt de le savoir !

Une équipe de scientifiques est parvenue à mettre au point un système simple qui permet de tester rapidement la qualité du sperme avec un haut degré de fiabilité. Relié au smartphone, ce système est également très économique.

smartphone_7

Dans le monde, plus de 45 millions de couples font face à des problèmes d’infertilité et dans environ 40 % des cas, elle est due à une mauvaise qualité du sperme. À ce jour, tester l’infertilité masculine est un processus qui demande beaucoup de temps et d’argent, mais une équipe de chercheurs de Boston, aux États-Unis, a réussi à développer un système qui résout ces problèmes.

Voir l’article

Journées de l’Agence de la biomédecine : 18 et 19 mai 2017

La préservation de la fertilité au cœur de la prise en charge des patients atteints de cancer.
agence-biomedecine-grandLe troisième Plan Cancer lancé en 2014 a intégré dans ses axes prioritaires la préservation de la continuité et de la qualité de la vie. Un des objectifs, en particulier, est de réduire les risques de séquelles au premier rang desquelles figure la préservation de la fertilité, qui doit s’intégrer dans le parcours de soins. Cette session explicitera les actions prévues en matière de préservation de la fertilité dans le cadre du Plan Cancer, et fera un état des lieux sur les moyens actuellement disponibles pour la préservation de la fertilité féminine comme masculine.

Voir le programme

Soutenez-nous avant le 31 décembre 2016

Le don de sperme sauvage : livre-enquête de Sarah Dumont

En France, la PMA – Procréation Médicale Assistée, est interdite pour les femmes seules et les couples homosexuels. Mais elle existe de manière clandestine, notamment sur internet. Ecouter l’émission sur France Inter